Vous trouverez ci-dessous le document concernant le suivi de la génération Athlé 2028 pour la saison 2021-2022.

La démarche

L’idée est de travailler en amont du stage « Génération 2028 » en organisant des regroupements qui allieront à la fois des tests relatifs aux potentialités des minimes, un temps de formation continue des entraineurs de club ainsi qu’un retour d’information aux clubs qui soit exploitable et enrichissant dans le cadre de leur travail de formation des jeunes athlètes.

Ces regroupements se distingueront selon deux actions principales :

  • Un regroupement dans chaque département, qui se déroulera courant novembre. Contenu de la journée : tests physiques le matin et séance commune l’après-midi : vers la marche athlétique et le renforcement chez le minime.
  • Trois regroupements régionaux mis en place tout au long de l’année avec la liste
    d’athlètes suivis mis à jour en fonction des résultats aux compétitions : 1er en
    décembre spécialité demi-fond, 2nd en février orienté salle, 3ème en avril.

Les objectifs

Les objectifs poursuivis sont nombreux et se déclinent à chaque niveau d’intervention.

Pour les athlètes :

  • Se regrouper pour pratiquer de l’athlétisme et rencontrer les jeunes d’autres clubs.
  • Bénéficier d’une photographie de ses potentialités à un instant « t » et pouvoir les voir évoluer dans le temps.

Pour les entraineurs :

  • Profiter de temps de regroupement pour se former et échanger avec d’autres entraineurs.
  • Bénéficier d’une photographie des potentialités à un instant « t » des jeunes dont ils s’occupent.
  • Pouvoir observer l’évolution dans le temps de ces potentialités pour les athlètes suivis.
  • Développer une culture de l’entrainement des jeunes : savoir observer, savoir interpréter, savoir orienter.

Pour l’ETR :

  • Pouvoir créer du lien entre les jeunes catégories et les futurs regroupements régionaux.
  • Se faire connaitre, rencontrer, discuter, transmettre.
  • Créer une dynamique collective pour les rencontres nationales avec sélection régionale : Coupe de France des Ligues Minimes.

Pour les instances fédérales :

  • Mieux connaitre la population des minimes de son territoire.
  • Dynamiser cette population en lui proposant des temps de regroupements collectifs.
  • Observer l’évolution des potentialités de chaque génération, et l’évolution dans le temps des générations.
  • Former les entraineurs (retour des tests par fiches individuelles + interprétation des résultats).
  • Structurer la formation des jeunes en développant une « culture de la formation athlétique ».

Télécharger le document.